La dangereuse tendance du Sunburn

Nous aimerions aujourd’hui vous mettre en garde contre une pratique de plus en plus à la mode pleine de risques pour la santé : Le Sunburn. « Après les Neknomination » qui consistaient à boire un verre d’alcool cul sec en se filmant puis nominer quelqu’un d’autre pour le faire, le « Ice bucket challenge » qui consistait à se verser un seau d’eau froide sur la tête également filmé, le « Kylie Jenner Challenge » qui consistait à rentrer ses lèvres dans une bouteille, aspirer très fort puis les ressortir complètement gonflées et déformées pour se moquer de l’ado du clan Kardashian… Les états unis ont une nouvelle mode pour nous, tout aussi loufoque et dangereuse pour la santé.

source : twitter @CBSNews

Capture d’écran 2015-07-08 à 10.04.20

Le concept 

Le Sunburn consiste lui à coller une forme sur son corps et se laisser griller au soleil pour avoir un joli tatouage éphémère de la trace de bronzage. C’est à la base inspiré du travail de Dennis Oppenheim, artiste américain qui avait pris des photos avec un livre sur le torse qui lui a laissé une trace de bronzage, mais pour ce dernier, l’idée était une quête spirituelle. Les ados de 2015 ont décliné cette dernière en tendance fashion en adéquation avec toutes leurs dernières trouvailles… Au programme, on retrouve des tatouages Pokemon, des fleurs, Batman... Toutes les formes sont au rendez vous. Et les pathologies aussi.

Un défi lourd en conséquences pour la santé 

Non seulement les coups de soleils sont très douloureux et peu esthétiques (rouges, voir pire selon le type de peau) mais en plus, de graves pathologies peuvent en découler. On a nommé en particulier le cancer de la peau. La Cancer skin foundation rappelle que s’exposer à plus de 5 coups de soleil dans sa jeunesse augmente de 80% le risque de mélanome… chiffre effrayant. De plus, le vieillissement de la peau s’en retrouve accéléré.

De quoi réfléchir à deux fois avant de se faire griller au soleil. Tendance à soigneusement éviter si l’on veut éviter de se pourrir la santé ou même… de ressembler au « Kéké des plages », soyons honnêtes !

paraselection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *