Les huiles essentielles et leurs bienfaits

Une huile essentielle, c’est quoi ?

Une huile essentielle, c’est le concentré d’une plante en un liquide aromatisé, obtenu généralement par la distillation à la vapeur d’eau ou par expression à froid pour les zestes. On ne garde après cette étape que la quintessence de la plante : c’est elle qui va être utilisée. Il y en a pour tous les maux : eczéma, toux, infections, brûlures… Elles sont appréciées car naturelles et très efficaces, parfois là ou un médicament ne fait rien. L’aromathérapie, puisque c’est ainsi qu’on appelle le domaine des huiles essentielles, n’est donc pas une option à négliger quand un problème de santé peine à se régler.

oils-740177_640

Quelle voie d’administration ?

Elles peuvent être prises par voie orale, respiratoire ou cutanée. Attention, cela dépend de l’huile essentielle. Certaines ne peuvent évidemment pas être consommées par voie orale compte tenu de leur toxicité. Elles ne doivent pas entrer en contact avec les muqueuses sauf cas particuliers. Pour savoir comment se servir des huiles essentielles ci-dessous, demandez conseil à votre pharmacien.

Les huiles essentielles et leurs bienfaits

 Quelles huiles pour quels maux ?

Arbre à thé : Acné, mycose, plaie, pied d’athlète ou verrue mal de gorge, infections ORL. 

Basilic exotique : Aérophagie, digestion, règles douloureuses.

Bois de rose : Beauté de la peau, raffermissement et beauté des seins, cicatrices et vergetures.

Camomille romaine : Angoisse, trac, stress, appréhension, stress et sommeil, nervosité, brûlures d’estomac ou acidité.

Cannelle de ceylan : Infections urinaires, diarrhée douloureuse, fatigue (physique ou psychique)

Ciste ladanifère : saignement de nez, plaie qui saigne, défenses naturelles affaiblies, ampoules.

Citron : assainir et parfumer l’air, stimuler les défenses naturelles, mauvaise haleine et désinfection de la bouche.

Citronnelle de java : piqûre de moustique, éviter les insectes, herpès labial, mycose cutanée.

Cyprès toujours vert : Toux, fatigue nerveuse, troubles de la circulation, jambes lourdes.

Encens : Rhume, plaie, dépression.

Estragon : Hoquet, rhume des foins, asthme allergique.

Eucalyptus globuleux : Refroidissement, toux grasse, batéricide reconnu.

Eucalyptus radié : Fièvre, infections ORL, nez bouché, otite.

Gaulthérie : Courbatures (prévention et traitement), entorse ou contusion traumatique, rhumatismes, mal de tête.

Genévrier commun : Cellulite, rétention d’eau et cellulite, douleurs de sciatique.

Géranium odorant : Mycose, vieillissement de la peau, vergetures, anti moustiques.

Gingembre : Digestion, baisse de libido, nausées de grossesse, constipation.

Giroflier : Effet « coupe-faim », aphte ou abcès dentaire, refroidissement.

Hélichryse (immortelle) : bleu ou bosse, circulation sanguine, peau (couperose, crevasses, suite de chirurgie)

Laurier noble : Croissance de cheveux, aphte, colite récurrente.

Lavande aspic : Otite, brûlure, arthrose, pied d’athlète.

Lavande vraie : Détente, sommeil, brûlure, coup de soleil.

Lavandin super : préparation à l’effort, relaxation, crampes musculaires.

Lentisque pistachier : Hémorroïdes, douleurs digestives, jambes lourdes et varices.

Mandarine verte : Angoisses, endormissement, ambiance relaxante.

Marjolaine à coquilles : Anxiété, douleur digestive, chagrin, hypertension.

Menthe poivrée : Mal de tête, digestion, démangeaisons.

Myrthe commun : Hémorroïdes, bronchite, toux sèche du fumeur, varices.

Niaouli : Rhume et nez bouché, brülure, courbatures, otite.

Orange douce : Anxiété, détente, piqûre d’insecte, cuisine et digestion.

Origan compact : diarrhée bactérienne, fâtigue, stimulation du système immunitaire.

Palmarosa : Transpiration excessive, baisse de libido, fatigue de l’enfant (moins de 7 ans, peau sèche,

Petit grain bigarade (oranger amer) : Rééquilibrage nerveux, peau dévitalisée, angoisses.

Pin sylvestre : Assainissement de l’air ambiant en période d’épidémie hivernale, allergies respiratoires, décongestion et assainissement de la sphère ORL.

Ravintsara : Fatigue et immunité, herpès labial, gastro-entérite, grippe, problèmes respiratoires de l’enfant de moins de 7 ans.

Romarin à camphre : Douleurs musculaires, courbatures, préparation à l’effort, digestion et règles douloureuses, cellulite.

Romarin à cinéole : Sinusite, herpès, fatigue nerveuse.

Sauge sclarée : Syndrome prémenstruel ou aménorrhée (arrêt des règles, hypersudation, bouffées de chaleur.

Thym à linalol : Fatigue, acné, assainissement de l’atmosphère.

Thym vulgaire à thymol : Bronchite, refroidissement, aphte

Ylang-ylang : Eveil des sens et de la libido, détente et optimisme, peaux sèches et dévitalisées.

On peut mélanger ces huiles avec des huiles végétales. En voici quelques unes.  

Peaux sèches : Avocat, nigelle.

Peaux sensibles : Huile végétale d’abricot, calendula.

Peaux matures : Onagre, bourrache.

Pour les cheveux : Huile d’argan, huile de coco.


Vous savez désormais mieux ce que les huiles essentielles peuvent soigner ou améliorer chez vous. Pour les acheter, n’hésitez pas à vous tourner vers Puressentiel, qui est spécialisé dans le domaine.

 

paraselection

3 Comments

  1. Très bon article, je m’en vais de ce pas l’ajouter à mes signets.
    La nature regorge de trésors en tout genre, pourquoi s’en priver!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *