Vigilance pour les allergiques au pollen !

Vous avez sûrement récemment entendu parler d’un pic de pollution, sévissant notamment à Paris où une circulation alternée a même été mise en place plusieurs jours. Ce problème n’en est pas moins réel dans les autres régions de la France. Quel rapport avec les allergies, vous nous direz ?

Il faut savoir que la pollution irrite les muqueuses nasales et est un facteur aggravant voir déclenchant des symptômes de l’allergie. Cela tombe mal en plein début de printemps, synonyme de grandes allées fleuries, d’arbres feuillus qui remplissent les parcs, de champs colorés… et des allergènes qui vont avec.

 Les conséquences
Suite à cet ennuyeux mix de facteurs, les pathologies allergiques comme la rhinite allergique (plus communément appelée « rhume des foins ») peuvent plus aisément se déclencher. L’organisme va d’abord ingérer l’allergène de façon silencieuse etl’identifier puis produire une réponse immunitaire contre cet allergène, puis lors de la deuxième rencontre avec ce dernier, les symptômes vont se déclencher : Eternuement, écoulement du nez, congestion des muqueuses nasales, difficulté à respirer et/ou conjonctivite allergique, avec les yeux rouges,  larmoiement, picotement des yeux, et chez certains sujets, toux sèche voir même un déclenchement de crise d’asthme.

Ces réactions, en plus d’être fortement désagréables à vivre, peuvent empêcher de dormir, de travailler et de se concentrer… Bref, ils peuvent complètement vous gâcher la vie, mais si vous êtes allergique depuis longtemps vous êtes sûrement déjà au courant ! Et plus l’air que vous respirez est pollué, plus ils seront accrus.

 1798644_1393207937670281_3858700447708665804_n
 Quelles solutions choisir ?
Comme toujours, mieux vaut prévenir que guérir ! Il ne faut pas attendre d’avoir les chutes du Niagara dans les yeux pour réagir.

Il y a déjà des solutions toutes simples : Si possible, éviter de rester trop longtemps dehors les jours de pollution. Eviter également les zones avec des arbres notamment les bouleaux et frênes, très allergisants. (Mais cela dépend desquels vous êtes allergique.)

Ensuite, il faut se laver au savon le visage régulièrement  (ou moins efficace, se le nettoyer au démaquillant) car si le vent ou les arbres vous ont déposé des allergènes dessus et que vous vous frottez les yeux après, on ne vous fait pas de dessin… ça ira dans vos yeux et c’est parti pour passer votre journée à vous les frotter.

De la même façon, il ne faut pas négliger de se laver et rincer le nez.
Vous pouvez le faire de manière traditionnelle, avec de l’eau salée que vous mettez au creux de votre main, que vous inspirez, puis que vous gardez dans votre nez une minute ; Essayez, c’est très efficace.
Mais tout le monde n’y arrive pas facilement et on ne peut pas avoir de l’eau salée partout. Un spray nasal comme STERIMAR Hygiène du nez sera bien plus pratique dans ce cas..

La solution nasale Rhinargion -A peut aussi être un précieux allié : à utiliser en cure de 10 à 15 jours, ce dernier à en plus des propriétés anti-infectieuses et cicatrisantes.

Il s’agit ici de traiter l’écoulement du nez ; Mais si l’allergie est persistante et que vous cherchez une solution efficace pour en apaiser tous les aspects, une cure de compléments alimentaires serait pour vous intéressante : larmoiement, nez qui coule, éternuements, yeux qui piquent, tout est traité. Vous pouvez par exemple vous procurer Polanine Santé Verte, complément qui n’entraine pas la somnolence et qui est adapté aux végétariens. L’Allergia INS en est aussi un, mais ciblé sur la sensibilité respiratoire face aux pollens et acariens au niveau des yeux et du nez.

Pour un apaisement du nez mais aussi des yeux qui puisse convenir à l’adulte comme au bébé, utilisez des unidoses de Sérum Physiologique. Pour n’en citer qu’un, Bébisol Sérum Physiologique. Cela débouchera les parois nasales et soulagera les yeux piquants.
Bien sûr, ces solutions sont là pour vous soulager mais ne remplacent pas une consultation chez le médecin si les symptômes persistent. Une désensibilisation peut alors être prescrite.

paraselection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *